Éclosion

Dans la catégorie : Macro

Oui, encore une absence de quasi un mois. J'ai l'impression de me répéter en vous disant cela mais je n'ai aucune obligation envers ce blog. Je n'ai pas de planning le concernant. Je m'en occupe au gré de mes envies. Aussi, disons que si je n'ai pas le moindre contenu à vous partager je ne vois pas l'intérêt de mettre en ligne quoi que ce soit. Sûrement que c'est une très mauvaise gestion de ma part car cela risque de faire fuir le peu de visiteurs qui viennent par ici. Maintenant, ça ne regarde que moi la manière dont je souhaite gérer ce blog. Et je ne saurais que continuer à remercier les personnes qui prennent le temps de lire mes mots. Savoir que quelque part quelqu'un donne de son temps pour venir par ici me suffit amplement. Je n'ai pas besoin de reconnaissance. Plus maintenant. Si autrefois j'aurai volontiers tout fait pour obtenir les magnifiques statistiques de certaines bloggeuses, aujourd'hui je me contente largement de mon très minime chiffre. Les visiteurs qui se font discrets et qui seront toujours la bienvenue s'ils souhaitent laisser un commentaire. Ici, pas de jugement. Juste du partage. De la critique, certes. Mais toujours dans le but d'avancer, d'aller de l'avant.

Psst ! Cet article pourrait aussi t'intéresser !
Tags: ,
Billet doux écrit par Céline
0 voyageurs ont laissé une petite note

Gaufres et son zeste de cannelle/coco

Dans la catégorie : Pâtisserie

Depuis que j'ai arrêté de consommer du gluten, donc bientôt quatre ans, les gaufres ont totalement disparu de mon alimentation. Pourtant Dieu seul sait que j'en raffole ! Alors, pourquoi... ? Pour une raison toute bête. Le gaufrier. Cette machine de l'enfer ! J'ai testé je ne sais combien de recettes, espérant non sans désespoir qu'une d'entre elles fonctionne. Malheureusement ce fut échec sur échec. Et pour cause : la pâte adhérait aux plaques. Pas moyen d'avoir une seule gaufre digne de ce nom. J'ai raclé un nombre incalculable de fois les plaques en les maudissant. J'ai prié mille Dieux au moment d'ouvrir la machine et juré tous les noms en constant que ma pâte était divisée en deux : une partie collée en haut, l'autre en bas. Bref, une gaufre sandwich collée à ses plaques. Au bout d'un moment, j'ai lâché l'affaire. Ma mère a bien acheté des moules en silicone pour des gaufres au four, sauf que la sensation n'était pas la même.


Psst ! Cet article pourrait aussi t'intéresser !

Poésie laiteuse

Dans la catégorie : Photographie

Je rêve d'une baignoire à la Cléopâtre remplie de lait d'ânesse avec des fleurs flottantes à la surface. M'immerger dans une eau laiteuse dans laquelle ma peau se confondrait. Fermer les yeux et laisser mes autres sens prendre le dessus. Un moment calme. Le silence. Un petit rien de bonheur. Les caresses de l'eau sur la peau nue. La nudité. L'innocence retrouvée en l'image d'un enfant, caché dans le ventre de sa mère et plongé dans le liquide amniotique.


Malheureusement la petite salle de bain familiale n'accueille qu'une douche et un minuscule lavabo. Mes envies de bain parfumé s'envolent donc. Mes envies de shoot dans cette ambiance intimiste aussi. J'aurai pourtant adoré. Ce ne sont pas les idées qui manquaient ! Au début je songeais à laisser tomber. Puis finalement je me suis dis, après réflexion : pourquoi pas ? Voilà un défi à relever ! Je suis de ce pas partie cueillir un peu de lilas et une fleur, dont le nom m'échappe totalement, et j'étais déjà prête à plonger le bras dans l'eau. Au début le résultat m'a laissé de marbre. Bof. Mouais. C'est pas comme ça que j'imaginais la chose. Et croyez-le ou non, c'est cette dernière phrase qui a totalement modifié ma façon de penser. Je me suis laissé prendre au jeu en désactivant mes pensées perfectionnistes. Non ce n'est pas un corps humain plongé dans l'eau, néanmoins chaque partie du corps raconte de son histoire. Chaque partie du corps peut amener à transmettre un message. Ici, les mains.

Psst ! Cet article pourrait aussi t'intéresser !
Tags:
Billet doux écrit par Céline
0 voyageurs ont laissé une petite note
MademoiselleShy c'est l'histoire d'une demoiselle de 26 ans aussi connue sous le nom de Céline.
Alsacienne de naissance. Végéta*ienne à temps plein. Animatrice pour jeunes enfants.
Fanatique de chocolat, défenseuse de la cause animale, hypersensible et accessoirement folle à mes heures perdues.

Bienvenue chez moi !